Francais

Sant'Ampelio

Sant'Ampelio

L’église de Sant’Ampelio


Une petire église construite sur les rochers, comme une sentinelle  qui surveille l’éntrée  à la ville du côté est. Capo Sant’Ampelio c’est le promontoire plus  méridional de la Ligurie et de l’Italie septentrionelle (il se trouve à la même  latitude  de Pisa). Sant’Ampelio,  patron de Bordighera, était, selon la  légende, un anachorète qui  aborda  chez nous dans le V siècle du désert  de la  Thébaïde,  en apportant  en cadeau les noyaux des prèmiers dattiers. Ampelio  vivait  dans une caverne  parmi les rochers. « Un  palimpseste  de dix  siècles  d’histoire », a étée definie  l’église  par l’archéologue Nino Lamboglia. L’actuel bâtiment , en style roman,  remonte  à  l’XI siècle. Il dépendait de la puissante  abbaye bénédectine de  Montmajour, en Provence. Elle fut modifiée pendant les siècles  XV et XVII et  restaurée  en 1884. L façade et le  clocher  sont modernes. Près de l’autel  il y a  une statue  su saint du XVII siècle. La  crypte,  à deux absides,  douée  de meurtrières basses et inclinées,  garde un  bloc divisé à l’équerre de pierre  de la Turbie ( le rocher  que  domine la Principauté de Monaco). Cette pierre , selon la  légende, aurait étée  le lit pauvre et  très inconfortable di saint, où Ampelio s’endormit le 5 octobre  du 428. En 1140 la République  de Géne, afin de punir  les  habitants  coupables  d’une  insurrection ,  transfera les  reliques du saint  dans la proche  et  fidèle  Sanremo, où  furent  placées dans l’ église de Santo Stefano,  gérée  par les  moines  bénédectins   génois. En 1258 encore un déménagement, , cette fois-ci, dans l’abbaye de Santo Stefano, où Ampelio – selon la légende  forgeron de  métier , devint le  patron  des  forgerons. En 1947  l’archevêque  de Géne, Giuseppe Siri,  voulut rendre les ossements du Saint à Bordighera. Ampelio  rentra le 16 août, par mer, de la même façon  comment il était arrivé. Il  fut conduit en  procession ,  entre deux  ailes de foule, jusqu’à l’église  de la Maddalena, où il répose. La fête patronale a lieu le 14 de mai,  de mémoire  de la translation des reliques de Sanremo à Gène, en 1258.  Le 14 de mai, au-dèlà des  célébrations  religieuses il y a aussi le bal  sur la place  E. De Amicis et le spectacle  pyrotechnique. Tout près de l ‘église, en amont de la route,  on trouve le monument à la Reine Margherita, œuvre (1939) du sculpteur Italo Griselli (1880-1950),  vainqueur d’un important concours national.

Tiré de « Bordighera » de A. Besio, 1998, Genova, Sagep.

(Traduction de Vilma Bono)